Galeries de L’Académie

Distance de l’hôtel

5 minutes

Information

5 minutes

En 1750, le sénat Vénitien crée l’école d’architecture, de peinture et de sculpture de l’Académie des beaux-arts de Venise. Il s’agissait, alors, de reproduire des institutions officielles majeures qui existaient à l’époque et que l’on pouvait trouver à Rome, Bologne ou Milan. Ce fut une des premières institutions à étudier l’art de la restauration dès 1777, formalisé officiellement en 1819. Giambattista Tiepolo, Francesco Hayez, Nono, Ettore Tito, Arturo Martini, Alberto Viani, Carlo Scarpa, Afro, Santomaso, et Emilio Vedova comptèrent parmi les professeurs les plus prestigieux.

Les galeries de peintures, en tant que telle, de l’Académie des beaux-arts de Venise, voient officiellement le jour le 12 février 1807, à la faveur d’un décret de Napoléon Bonaparte qui les installe à leur emplacement actuel dans le complexe des anciens couvent des Canonici Lateranensi et église et scuola de Santa Maria della Carità, avant d’ouvrir au public en 1817. En 1879, l’Académie des beaux-arts de Venise est séparée des galeries, puis transférée en 2004 dans l’ex-hôpital des Incurables.

Les bâtiments du musée comprennent vingt-quatre salles réparties autour de deux cours, dont une grande cour intérieure conçue par Palladio. L’accès au musée s’effectue par le Campo della Carità donnant lui-même sur le Grand Canal et le Pont de l’Académie. L’ordonnancement des salles dans lesquelles se trouvent les œuvres, respecte un ordre chronologique.

Les Gallerie dell’Academia constituent la plus grande collection de peintures vénitiennes du xive siècle au xviiie siècle. Les premiers noyaux de collection étaient formés de dons et essais des académies, du transfert de la vieille Academia ou encore certaines œuvres restées sur place, qui appartenaient à l’église Santa Maria della Carità.