Le carnaval de Venise est une fête traditionnelle italienne remontant au Moyen Âge. Les couleurs, les formes, les costumes et les masques sont au rendez-vous. Il attire des foules considérables venues du monde entier. Il commence 10 jours avant le mercredi de cendre et se poursuit jusqu’au mardi gras.

Le public est composé de différentes classes sociales. Les masques et costumes garantissent l’anonymat, il est même possible de mentir sur sa classe sociale, son sexe, sa religion.On choisit souvent la classe “inverse ” à la sienne (ex:un pauvres prendra souvent l’habit d’un riche). La joie et l’anonymat sont au cœur de ce festival. C’est un temps pour oublier le quotidien et tous les préjugés. Les costumes pour le carnaval ont engendré un véritable marché des masques et des costumes. Après la phase de confection des modèles, on y ajoute des détails tels que des dessins, des broderies, des perles, des plumes et autres. Le fait d’endosser un costume ne suffisait pas, le carnaval de Venise était un état d’esprit tout entier. Il fallait donner un personnage à son costume et le jouer. Inspiré de “la Commedia dell’arte”, le déguisement traditionnel est “la bauta”, comprenant “le tabarro”, “la larva” et le tricorne, ou encore le masque d’Arlequin. Son habit est coloré à losanges. Au xvie siècle, loin d’être élégant, l’habit était simplement rapiécé pour figurer les haillons d’un mendiant.

Site officiel: http://www.carnevale.venezia.it